10 conseils à suivre quand on travaille devant un ordinateur

10 conseils à suivre quand on travaille devant un ordinateur

Avoir un travail qui nécessite de passer des heures assis sur sa chaise, ça peut être vu comme une bonne planque mais finalement s’avérer être un cadeau empoisonné. Ces dernières années, nombreuses sont les études à s’être penchées sur les risques de la sédentarité. Et ce n’est pas joli-joli. Alors pour compenser, il y a des bonnes habitudes à mettre en place et des pièges à éviter. Par ici le guide.

CORRIGER LA POSITION DE L’ÉCRAN

On n’y prête pas souvent attention et pourtant, la position de l’écran d’ordinateur joue beaucoup sur notre état physique. Un écran trop bas, nous obligeant à baisser les yeux à longueur de journée, c’est la garantie de douleur dans la nuque et dans les épaules.

 

A l’inverse, devoir lever les yeux pour lire l’écran cause une sécheresse oculaire. Pour diminuer les risques de fatigue, on règle la hauteur et l’angle, en veillant à ne pas avoir à baisser le regard de plus de 10 degrés.

 

NETTOYER SON CLAVIER ET SA SOURIS

Ils n’ont l’air de rien comme ça et pourtant, le clavier et la souris sont de vrais nids à microbes ! Sans virer parano et tout récurer à l’Ajax, il y a de bons conseils à suivre. Comme de retourner et de secouer son clavier régulièrement, afin de le débarrasser des miettes et de la poussière. Ou de passer un coup de lingette de temps en temps. Et on ne saura trop recommander de se laver régulièrement les mains.

S’HYDRATER

A force de passer des heures devant son écran, on peut oublier de piquer quelques gorger dans sa bouteille (d’eau, bien sûr). Et pourtant, la climatisation qui assèche n’est pas l’alliée de notre hydratation. Donc pour compenser, on garde sa bouteille d’eau à porter de main.

SOIGNER SA POSTURE

Comme le disait dernièrement Michel Cymes au micro de RFM, travailler devant un écran « n’est pas grave« , ce qu’il faut, « c’est réfléchir à la position que l’on a devant« . Finir voûté à son poste, tout le monde connaît. Pour éviter de s’affaler, ce qui cause par la suite problème de dos et douleurs dans la nuque, on veille à bien prendre place dans son siège, à le régler (si possible) afin que le dos soit bien soutenu, et à rester à distance de l’écran.

NE PAS ZAPPER LA PAUSE DÉJEUNER

Aujourd’hui, le temps consacré à la pause de midi est de 30 à 40 minutes, contre 1h40 dans les années 80 (source : Insee). Sans compter tous ceux qui décident de ne pas quitter leur poste et de déjeuner devant l’écran.

Pour éviter d’engloutir tout et n’importe quoi (surtout n’importe quoi) face à l’ordinateur, on veille à aller s’aérer. On se méfie des offres de repas alléchantes mais peu équilibrées et on fait les bons choix. Au besoin, on apporte sa gamelle. S’offrir une pause, c’est aussi une façon de revenir requinqué. Et ça aide à la productivité.

FAIRE DE L’EXERCICE NI VU NI CONNU

Tout le monde n’a pas la motivation pour aller faire du sport entre midi et deux. Sachez qu’il est possible de faire de l’exercice sans quitter son siège. Dos bien droit, ventre gainé, on tend les jambes à l’horizontale et on les maintient en position avant de relâcher. A renouveler pour travailler cuisses et abdos. Idem, on peut contracter les fessiers et faire des séries incognito.

PRENDRE LES ESCALIERS

Certes, l’ascenseur, c’est pratique. Mais si vous preniez les escaliers ? Montez les marches (sur la pointe des pieds, c’est encore mieux), voilà un moyen simple pour muscler les cuisses et les mollets.

AUGMENTER LA TAILLE DE LA POLICE

Face à un écran d’ordinateur, les yeux ont tendance à fatiguer. Pour éviter les picotements et autre migraine oculaire, il existe une astuce simple : augmenter la taille de la police. N’en déplaisent à vos collègues qui vous traiteront de grand-mère, voilà une façon de prévenir les maux de tête.

EVITER LE GRIGNOTAGE

Qui dit sédentarité dit souvent grignotage. Or, à moins de tout brûler ensuite lors d’une séance de sport, il y a peu de chance que vous puissiez compenser ces petits écarts. En plus de bien s’alimenter lors des repas de la journée, on peut investir dans des encas équilibrés. Fruits frais, compotes, fruits secs, ils apportent bons gras et vitamines. Avec zéro culpabilité.

FAIRE DES PAUSES

Vous enquillez les heures de travail sans faire de break ? Pourtant, les pauses sont bénéfiques pour votre santé. Si sortir prendre l’air rafraîchit les idées, cela permet aussi de reposer les yeux, loin des écrans et de la lumière artificielle.

Sans quitter son fauteuil, on peut aussi se ménager des temps de pause où l’on détourne son regard, tantôt vers la fenêtre, un magazine… De quoi se ménager.

Source

Les Etats Unis ont-ils provoqué le tremblement de terre à Haiti ?

Selon Russia Today, le président du Venezuela, Hugo Chávez Frías, a évoqué la possibilité que les Etats-Unis aient provoqué la série de tremblement de terre aux Caraïbes, dont celui qui a dévasté Haïti en 2010. Selon VivéTv, ce sont les armées russes qui ont évoqué cette éventualité. Quoi qu’il en soit, le Venezuela, la Bolivie et le Nicaragua ont demandé la convocation en urgence du Conseil de sécurité. Celui-ci devrait examiner ces imputations et l’invasion « humanitaire » d’Haïti par les troupes états-uniennes.

L’article ci-dessous a été rédigé et publié par ViveTV, une chaîne publique vénézuélienne. La vidéo a été diffusée par Russia Today, une chaîne publique russe.  
Ndlr.

Capturer-copie-1

VIVE TV – Un rapport de la flotte russe du Nord indiquerait que le séisme qui a dévasté Haïti est clairement « le résultat d’un essai par l’US Navy de son arme sismique HAARP».

La Flotte du Nord observe les mouvements et activités navales états-uniennes dans les Caraïbes depuis 2008, lorsque les Etats-Unis annoncèrent leur intention de reconstituer la Quatrième flotte dissoute en 1950. La Russie y avait répondu un an plus tard en reprenant dans cette région les exercices de sa flotte constituée autour du croiseur atomique lance-missiles Pierre le Grand, interrompus depuis la fin de la Guerre froide.

Depuis la fin des années 70, les Etats-Unis ont considérablement avancé leurs recherches sur les armes sismiques. Selon ce rapport, ils utilisent désormais des générateurs impulsionnels, à plasma et à résonance combinés à des bombes à onde de choc [1]

Le rapport compare deux expériences conduites par la marine états-unienne la semaine dernière : un tremblement de terre de magnitude 6,5 alentour de la ville d’Eureka en Californie, qui n’a pas fait de victimes, et celui des Caraïbes qui a fait au moins 140 000 morts.

Ainsi que l’indique le rapport, il est plus que probable que l’US Navy avait une pleine connaissance des dommages que cette expérience était susceptible de causer à Haïti. C’est pourquoi, la Navy avait positionné à l’avance sur l’île le général P. K. Keen, commandant en second du SouthCom (Commandement du Sud), pour superviser les opérations de secours prévisibles [2]

Concernant l’objectif final de ces expérimentations, indique le rapport, il s’agit de la planification de la destruction de l’Iran par une série de tremblement de terre afin de neutraliser l’actuel gouvernement islamique.

Selon le rapport, le système expérimental des Etats-Unis (High frequency active auroral research program, dit « HAARP ») permet également de créer des anomalies climatiques afin de provoquer des inondations, des sécheresses et des ouragans [3]

Selon un rapport précédent, les données disponibles coïncident avec celles du tremblement de terre de magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter survenu au Sichuan (Chine), le 12 mai 2008, également causé par des ondes électro-magnétiques HAARP.

On observe une corrélation entre les activités sismiques et la ionosphère, caractéristique de HAARP :

1. Les tremblements de terre dans lesquels la profondeur est linéairement identique dans la même faille, sont provoqués par une projection linéaire de fréquences induites.

2. Des satellites coordonnés permettent d’engendrer des projections concentrées de fréquences dans des points déterminés (des Hippocampes).

3. Un diagramme montre que des tremblements de terre considérés comme artificiels se propagent linéairement à la même profondeur

 

Localisation                 Date                       Profondeur

Venezuela                    8 janvier 2010       10 km

Honduras                    11 janvier 2010     10 km

Haïti                             12 janvier 2010     10 km

 

Les répliques ont également été observées aux environ de 10 km de profondeur.

Comme pour les séismes du Japon en mars 2011 on note 10 km de profondeur… une exacte profondeur sur plusieurs années et à différents endroits du globe est absolument impossible. Ce sont des attentats et les Etats-Unis en sont les auteurs meurtriers.

Après le tremblement de terre, le Pentagone a annoncé que le navire hôpital USNS Comfort, qui se trouvait ancré à Baltimore, a rappelé son équipage et fait cap vers Haïti, bien qu’il puisse s’écouler quelques jours jusqu’à l’arrivée du bateau. L’amiral Mike Mullen, chef d’état-major interarmes, a déclaré que les Forces armées des États-Unis préparaient une réponse d’urgence au désastre.

Le général Douglas Fraser, commandant en chef du SouthCom, a indiqué que des bâtiments des Gardes-côtes et de la Navy ont été dépêchés sur place, bien qu’ils aient du matériel et des hélicoptères en nombre limité. Le porte-avions polyvalent USS Carl Vinson a été envoyé de Norfolk (Virginie) avec une dotation complète d’avions et d’hélicoptères. Il est arrivé à Haïti le 14 janvier après-midi, a ajouté Fraser. Des groupes additionnels d’hélicoptères se joindront au Carl Vinson, a t-il poursuivi.

L’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), intervenait déjà à Haïti avant le séisme.

Le président Obama a été informé du tremblement de terre à 17 h 52, le 12 janvier, et a ordonné le secours au personnel de son ambassade et l’aide humanitaire nécessaire à la population.

Conformément au rapport russe, le département d’État, l’USAID et le SouthCom ont débuté l’invasion humanitaire en déployant 10 000 soldats et contractants, à la place de l’ONU, pour contrôler le territoire haïtien après le « tremblement de terre dévastateur expérimental ».

Les Etats-Unis frappent avec leur arme HAARP les pays qui refusent de se soumettre à leur mondialisation et aux directives du FMI. Ce sont des fascistes absolus  et leur pouvoir actuel ne repose que sur l’ignorance coupable des gens et sur les élites corrompues.

La Russie aujourd’hui est la seule nation qui résiste aux Etats-Unis qui veulent imposer un gouvernement mondial, une puce électronique pour chaque humain et des machines à voter qui sonneront la fin de la démocratie puisque ces machines seront toujours manipulables…

Washington pensait que malgré le redressement économique russe, Moscou n’avait pas retrouvé les moyens de sa puissance. Certes ses troupes spatiales et aériennes sont remarquables, mais sa marine est faible et son armée de Terre ne s’est pas relevée de l’effondrement de l’URSS, assurait-on. La Géorgie n’étant pas membre de l’OTAN, Washington a sous-traité son encadrement militaire à Israël. Un Israélien a été nommé par le Président Saakashvili, ministre de la Défense. Il a équipé l’armée géorgienne d’armes israéliennes et des sociétés israéliennes sont venues dispenser une formation aux militaires géorgiens. Il y a deux semaines, les Israéliens se sont retirés de manière à pouvoir nier toute responsabilité dans l’attaque, à défaut de pouvoir la nier dans sa préparation. Moscou a informé Washington des préparatifs géorgiens et a demandé à l’administration Bush de retenir ses alliés. Mais la Maison-Blanche, sûre de son coup, a donné un feu vert à Saakashvili. Les troupes géorgiennes, appuyées par 2 500 mercenaires, ont attaqué l’Ossétie du Sud et massacré 1 600 personnes. Les Russes, qui se tenaient prêts, sont immédiatement venus rétablir l’ordre en vertu des accords internationaux. Ils ont pris le contrôle de la totalité du pays en quelques heures, s’abstenant de prendre Tbilissi pour ne pas donner l’impression d’annexer le pays. C’est une nouvelle défaite militaire pour les conseillers israéliens (il s’agit des généraux qui ont perdu la guerre de 2006 contre le Liban) et une première défaite politique pour les États-Unis. Le vent est en train de tourner.

L’extension de l’OTAN à l’Est est une menace pour la paix. Cette organisation aurait dû être dissoute en même temps que le Pacte de Varsovie. Bush père en avait pris l’engagement auprès de Mikhaïl Gorbatchev. C’est sa conseillère de l’époque, Condoleezza Rice qui a manigancé ce marché de dupes. Elle a organisé la réunification allemande de sorte que l’Allemagne de l’Est est entrée dans l’OTAN sans avoir à le dire. Puis, elle a orchestré le glissement à l’Est.

Les États-Unis n’ont pas cessé d’attaquer la Russie depuis la fin de l’Union soviétique. Ils ont cherché à la démanteler à son tour en créant l’émirat de Tchétchénie (qui a servi de modèle à celui des Talibans en Afghanistan), ils ont organisé son pillage économique par des oligarques, ils l’ont encerclée via l’OTAN, ils la menacent avec des missiles offensifs joliment nommés « bouclier » par leur propagande, ils détournent les voies d’acheminement des hydrocarbures pour qu’elles s’éloignent du territoire russe, etc. À n’en pas douter, l’amputation de la Serbie et la création artificielle d’un Kosovo sous tutelle de l’Union européenne auront été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Cela aura montré que la guerre de l’OTAN au Kosovo était bien une guerre de conquête, et que les Européens comme les États-uniens et Israël se moquent du droit international et de la souveraineté des peuples.

Vladimir Poutine lui-même avait déclaré qu’au regard du droit international, un gouvernement mondial ne pouvait garantir la liberté car il ne pourrait lui être opposé nul contre-pouvoir. Seule une fédération mondiale des nations, dont la structure politique serait une assemblée sénatoriale de chaque représentant de son pays est peut-être viable.

Les Russes possèdent Sura, l’équivalent du projet HAARP des américains, c’est ce qui les sauve. C’est pourquoi les américains sont pour le démantèlement des armes nucléaires car ils ont trouvé bien pire, l’arme climatique ne pollue pas, elle tue beaucoup plus et en toute invisibilité….Si on ne mesure pas la profondeur du séisme de manière exacte, on peut facilement l’imputer à mère nature.

L’ONU, le FMI, l’OMC, l’OTAN, toutes ces instances soi-disant internationales sont supervisées et dirigées par les Etats-Unis. Il n’y a pas de démocratie, c’est un mirage pour enfant. De plus les Etats-Unis se croient intelligents mais leur technologie HAARP, à force de provoquer des séismes, provoque une réaction en chaine et crée des déséquilibres dans la croute terrestre autant que dans l’ionosphère. Le plus grand volcan de la planète le Yellowstone se réveille et ils n’y pourront rien, c’est de leur propre faute. HAARP et d’autres bases américaines du même acabit, principalement situées en Alaska, ont gravement fait déplacer le pôle magnétique terrestre et cela pourrait s’avérer être un processus tragique aux conséquences irréversibles…

RUSSIA TODAY

 Source: Wikistrike.com

Comment débloquer un smartphone

imagesunlock Plusieurs significations peuvent se cacher sous ce terme obscur. Il y a ceux qui ont bloqué leur smartphone en perdant leur schéma de déverrouillage, il y a ceux qui ont bloqué leur carte SIM, et là il faut le code PUK  à demander à votre opérateur, et enfin il y a l’opération de déblocage en soit ou désimlocker.

Pourquoi débloquer/désimlocker un smartphone ?

C’est très simple : quand vous achetez un smartphone chez un opérateur il est la plupart du temps verrouillé pour que celui-ci ne fonctionne qu’avec la carte SIM fournie par l’opérateur. Si vous voulez n’utiliser que l’appareil en soit, sans vous voir obligé de rester chez le même opérateur toute votre vie, il va falloir débloquer votre smartphone.

Comment savoir si on est simlocké ?

Avant de penser à débloquer votre smartphone, vérifiez s’il est bien bloqué. Pour ce faire, essayez simplement d’introduire la carte SIM d’un autre opérateur dans votre appareil. Si vous captez le réseau après avoir introduit votre code PIN, votre mobile est désimlocké. Sinon, il est bloqué et il faudra le débloquer. Pas d’inquiétude c’est une procédure légale.

Comment faire désimlocker son téléphone via votre opérateur

Le désimlockage est un processus désormais gratuit désormais. Vous n’aurez pas besoin de le faire pour passer d’une maison mère à une filiale discount ou un MVNO, par exemple de Orange vers Sosh. Autre chose à savoir, les opérateurs ont l’obligation de desimlocker un smartphone dans les cas suivants :

  • Le smartphone simlocké a été acheté sans subvention (sans forfait).
  • Le mobile a été acheté lors d’un renouvellement de l’offre (programme de fidélité).
  • Le contrat de subvention (le forfait) date de plus de six mois.

Vous devez au préalable noter votre numéro IMEI, vous pouvez le trouver en démontant votre batterie si elle est amovible, ou encore dans la trappe de l’emplacement carte SIM. Une autre solution de de passer par les codes secrets Android. Composez le *#06# pour le recevoir.

Ensuite  il vous faut demander le desimlockage sur le site Internet de votre opérateur (votre espace client), ou par téléphone. Une fois la demande faite, il peut se passer un délai allant de quelques heures à plusieurs jours, voire quelques semaines pour les marques de smartphone exotiques. N’hésitez pas à insister lourdement, certains opérateurs aiment vous rendre la vie difficile.

De manière générale, faites une recherche sur le site de votre opérateur. S’il s’agit d’un MVNO, rendez-vous directement sur son site.

Et si j’ai changé d’opérateur entre deux ?

Il est toujours possible de faire désimlocker votre téléphone même si vous avez résilié votre contrat : il suffit de vous adresser à votre ancien service client avec toutes les informations nécessaires (IMEI, factures, numéro de client etc).

Utilisez vos identifiants de client « résilié » chez SFR, par exemple. Vous les obtenez par SMS lors de la rupture du contrat.En revanche si vous ne connaissez pas l’opérateur, c’est une autre histoire.

Débloquer votre smartphone hors opérateur

Si vous voulez débloquer votre smartphone pour moins cher ou que vous avez récupéré un smarthpone sur ebay sans savoir de quel opérateur il provient, vous avez également deux autres possibilités pour le désimlocker : les boutiques et les sites internet.

Les premières vous proposent de payer une dizaine d’euros pour désimlocker votre téléphone (attention l’opération est plus périlleuse pour l’iPhone). Les seconds vous proposent de le faire à distance – attention aux arnaques, renseignez-vous avant sur des forum spécialisés pour être certain. Quoi qu’il arrive ne payez jamais plus que 10 à 30 euros.

Débloquer votre smartphone vous-même

Et oui c’est possible aussi, mais cela peut s’avérer dangereux si vous n’y connaissez rien. Pour commencer il vous faut rooter votre appareil, puis télécharger un logiciel de désimlockage qui correspond à celui de votre appareil (GalaxSim Unlock par exemple pour les Samsung Galaxy). Bien entendu, tous les modèles ne sont pas concernés.

De manière général, la procédure est la même pour toutes les applications : lorsque vous ouvrez l’application, celle-ci vous indique si votre smartphone est simlocké ou non. Si c’est le cas, un bouton Unlock vous permet de le débloquer.

De manière générale, nous vous conseillons de vous rendre en boutique pour désimlocker votre smartphone.

Source:http://androitpitr.fr

Bienvenue sur CellTech Info

celltech-info

CellTech Info est un site qui a pour mission d’ informer et aider  nos internautes avec toutes les technologies mobiles (telephones portables, laptop)  et nous offrons aussi des services tels que:

-Decodage et depannage de telephones portables et tablet

-Reparation et programmation  laptop/desktop

contactez nous a : jocelync200@gmail.com

%d blogueurs aiment cette page :